Pourquoi ce blog

Publié le 23 Mai 2016

Pourquoi ce blog

L’état d’urgence a réactivé des questionnements sur les fondements mêmes de notre pacte social, dont l’équilibre des pouvoirs est un aspect capital. Mais dans ce débat, les juristes sont peu présents, ou peu audibles.

Une des raisons en est que la justice est réputée devoir être impartiale, et que s’engager dans le débat public est censé conduire nécessairement à prendre parti. Le devoir de réserve qui s’impose aux juges ne leur interdit pourtant pas d’interroger leurs propres pratiques et de se confronter aux critiques des autres professions juridiques.

Une autre raison vient des paroles dispersées des juristes, qui, entre juges judiciaires, juges administratifs, professeurs d’université, avocats, occupent des positions différentes, parfois concurrentes, dans le monde du droit.

Ce silence nourrit le divorce qui ne cesse de croître entre les Français et le service public de la justice.

Pourtant il nous paraît absolument nécessaire de soumettre au débat la place de la justice au sein des différentes institutions, les moyens d’assurer pleinement son indépendance et son impartialité, et sa finalité sociale.

C’est à ce besoin d’expression et d’élaboration d’une réflexion neuve sur les Justices que ce blog entend répondre. Initié par des juristes, il est ouvert à tous ceux qui veulent interroger le droit.

Il se veut un espace de débat et de confrontation des idées, dont seules sont proscrites l’invective, la diffamation, la mauvaise foi et l’évocation directe de cas particuliers.

Il espère déboucher sur des positions partagées et des pistes d’action en faveur d’une Justice qui, pour être efficace et moderne, n’en oublie pas pour autant de préserver les libertés et de garantir aux citoyens la pleine reconnaissance de leurs droits.

Rédigé par Carnets de justices

Repost 0
Commenter cet article